De nombreuses dates à noter…

Le 22 janvier à 18 heures, la Médiathèque d’Aulnoye-Aymeries (Nord) accueille Isabelle Bary pour une table ronde autour de «Zebraska, une fiction pour mieux comprendre le Haut Potentiel», animée par Élodie Vandewalle de l’association Potentiels.
Le 29 janvier à 17h30, Françoise Houdart est reçue à la librairie Agora de Louvain-la-Neuve, autour du Prix de littérature Charles Plisnier attribué à son roman Les profonds chemins.
Sarah Berti (Cappuccino blues) sera, elle, le 3 février à la Bibliothèque de Baine-le-Comte et le 9 février à celle de Rhode-Saint-Genèse.
L’association Lecture et Dialogue accueille Françoise Pirart le 12 février à 14 heures dans l’ancien restaurant du château de Plaisir (France). Elle y parlera de ses nombreux romans et recueils de nouvelles. Le 18 février à 18 heures, l’Association des écrivains belges consacre sa rencontre mensuelle à son roman Chicoutimi n’est plus si loin.
Le jeudi 26 février, de 17 à 19 heures, c’est à la nouvelle librairie québécoise de Bruxelles (TuliTU, rue de Flandres) qu’il faut être ! Une longue rencontre associera deux écrivains québécois publiés en Belgique (Héléne Lépine chez nous avec Un léger désir de rouge et Daniel H. Rondeau chez Quadrature) à Geneviève Damas, l’auteure belge qui a séduit les lecteurs québécois avec Si tu passes la rivière.
Le jeudi 4 mars, la librairie Agora de Liège accueille Marie Celentin, dont le premier roman, Dans le bleu de ses silences, est déjà très remarqué; elle est présentée par Lucile Poulain.
Anne-Frédérique Rochat (À l’abri des regards) participe le 5 mars au colloque «Les nouvelles voix de la littérature romande» organisé par Jean-Michel Olivier à l’Université de Genève. On retrouvera aussi l’auteur le 18 avril en compagnie de plusieurs autres écrivains du catalogue à la Nuit de la Lecture (Maison éclose à Lausanne).
Le 5 mars toujours, mais en Belgique à la Bibliothèque d’Ottignies, Daniel Charneux rencontre de 14 à 15 heures les participants de la table de lecture autour de son roman Maman Jeanne. Dès 15h15, la rencontre s’élargira aux lecteurs de la bibliothèque, et l’auteur présentera sa vision de l’écrivain et son dernier roman Trop lourd pour moi.
Le même Daniel Charneux fait l’objet d’une communication du Professeur André Bénit (Université autonome de Madrid) lors du Colloque organisé les 27 et 28 mars par la Société des Sciences, des Arts et des Lettres du Hainaut, dans le cadre de Mons 2015/Capitale européenne de la Culture et intitulé «Mons et le Hainaut, terre d’idées, d’inventions et de cultures». La communication donnée le 27 mars à 14h30 portera plus précisément sur «Daniel Charneux, du Hainaut au Japon impérial». Adresse du jour: Salle académique de la Faculté polytechnique, 31 boulevard Dolez à Mons.
Le 11 mars, c’est au tour de la Bibliothèque de Morlanwelz d’accueillir Isabelle Bary, autour de son dernier roman Zebraska, qui est d’ores et déjà un succès. Isabelle Bary sera aussi le 14 mars au Salon du Livre de Villers-la-Ville et le 17 mars à la librairie L’oiseau-lire de Visé.
Journée chargée pour Thilde Barboni (Les notes de Jimi H. le 13 mars : à 12h30, elle est l’invitée de Jacques De Decker pour les Coups de Midi de la Bibliothèque des Riches-Claires à Bruxelles, et à 20 heures elle est accueillie par Françoise Houdart à la Bibliothèque de Boussu (Hainaut).
Sans oublier les très nombreux auteurs qui dédicaceront leurs livres sur le stand des Éditions Luce Wilquin à la Foire du Livre de Bruxelles (même emplacement que les années précédentes), ainsi qu’au Salon international du livre au féminin Elles se livrent à Braine-l’Alleud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *