Michelle Fourez – Ferveur

C’était son professeur de grec, et sans doute en était-elle amoureuse. Trente ans plus tard, un notaire lui remet un long texte de cet homme, décédé depuis quinze ans, et elle y découvre toute la ferveur dont elle était l’objet de sa part.
Chez votre libraire conseil ou à commander ici.
Existe également au format numérique téléchargeable sur tous les types de liseuse

Une réflexion au sujet de « Michelle Fourez – Ferveur »

  1. Anne-Françoise

    Face à la feuille blanche, une crainte, celle de ne pouvoir parler de cet écrit sans le trahir.
    J’ai découvert Michelle Fourez, il y a peu par la lecture d’ « Une famille ».
    Comblée par cette lecture, je le suis à nouveau par « Ferveur ».
    Une écriture d’orfèvre, sans doute forgée sous la férule de maîtres exigeants ou résultat du travail d’une jeune fille idéaliste et perfectionniste.
    Un univers qui fait chanter la nature, danser la lumière et nous invite à l’intériorité, à la rencontre de ce feu qui nous dévore.
    L’enseignement, les humanités vécues comme un temps où l’on se nourrit pour grandir, pour se trouver.
    L’humain, sa grandeur, ses faiblesses transmués, sublimés par les mots.
    Un ouvrage dont la résonance fait naître un peu de nostalgie et, en même temps, communique la fureur de vivre (et de lire ;-))

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *