Kyra Dupont Troubetzkoy – Petit essai assassin sur la vie conjugale

Les cloches sonnent à toute volée, le grand jour du wedding. Mais déjà les photos s’entassent, la lune de miel est ratée, et soudain l’héritier est une héritière. Elle, c’est Marie Rocagel, trente-cinq ans, dotée d’un sens de l’humour cinglant et d’un don pour l’organisation qui confine à l’obsession. À son mariage, elle s’est fondue dans son arbre généalogique à lui, Paul Rocagel, qui regarde les jeux télévisés et tire sur ses cheveux pour constater qu’ils sont toujours là. Elle fait des rêves érotiques inattendus, il manigance des vacances à Katmandou pendant la grossesse, ils tentent de battre leurs amis au meilleur résultat de test prénatal. Elle a souvent raison et entend le faire savoir, mais elle accouche bêtement un dimanche – faut pas. Et c’est difficile de lui expliquer à lui que, sincèrement, elle est à la fois une femme pro-Rachida et une maman anti-Rachida. Leur couple, c’est de la bombe. Elle en est l’alchimiste. Lui n’y voit que du feu. Car il n’y a pas de miracle derrière la magie du couple, il y a toujours un truc. Et elle est celle qui pense le truc. Pas manipulatrice, juste prévoyante….
Chez votre libraire ou à commander ici.
Existe également au format numérique téléchargeable sur tous les types de liseuse

Les premières lignes

Depuis quelque temps, Paul, récemment devenu mon «mari», s’est transformé en machine à reproduire des formules stéréotypées. Et lorsqu’il les assène, la même image envahit alors instantanément mon cerveau: je me transforme en kamikaze dont la ceinture explose en plein marché de Bagdad. Je me décompose. «Pardon, auriez-vous l’extrême gentillesse de me rendre mon bras qui est derrière le canapé?» Hier, par exemple, à l’un de ses congénères de la gent masculine venu visiter notre appartement, Paul s’est senti subitement obligé de justifier notre déménagement d’un «Hum… oui… parce que… nous attendons un heureux événement… Voilà!», arborant un sourire entendu, le tout noyé dans une sorte de torsion du cou dont il m’avait jusqu’alors caché la dextérité.

Une réflexion au sujet de « Kyra Dupont Troubetzkoy – Petit essai assassin sur la vie conjugale »

  1. Ping : Nos auteurs font le printemps | Éditions Luce Wilquin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *