Michèle Rakotoson – Henoÿ (Fragments en écorce)

Michèle Rakotoson, écrivain et journaliste malgache vivant actuellement à Paris, travaille à Radio-France Internationale. Henoÿ est son quatrième roman, après Dadabé, Le bain des reliques et Elle au printemps. On lui doit aussi plusieurs pièces de théâtre en malgache et en français.

C’est un univers particulier qui est ici chanté: Madagascar, la mal connue. Plongée dans un monde riche d’images, de rites, de mythes. Fenêtre grande ouverte sur les atrocités du régime dictatorial qui a fait des ravages dans le pays et sa population. Racontée à travers une transposition contemporaine du mythe d’Orphée, cette histoire d’amour absolu est dite, scandée dans une langue imagée, empreinte du parler malgache, profondément humaine.

Les premières lignes
– Iny hono izy Ravorombazaha…. Viens, ô viens Grand Oiseau, chantait Grand-Mère.Bodo était partie pour ces contrées si froides là-bas, elle était partie sans plus jamais donner signe de vie, sauf cette missive: «Que veux-tu faire dans ce pays, que veux-tu y faire, laisse-moi m’en aller.» La maison de briques rouges, posée au bord de la route, fermée, hermétique, resta vide. Plus jamais Tiana n’entendit la voix de la jeune femme. Le deuil fraya son chemin lentement, le silence devint un compagnon sûr. Il ne savait où elle était, ni même si elle était morte ou vive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *