Thomassettie Monique – Le Maître d’Or

Une année, une série de lettres… Une femme amoureuse choisit de se donner à celui qu’elle aime et qui se trouve au loin à travers l’écriture et le récit de sa vie.

Les premières lignes
Mon amour,«Puisque je n’ai pu te saisir, te dévêtir, que m’obsède ton corps tant désiré, jamais vu ni touché, ôte les voiles de ton mystère, donne-moi la nudité de ton passé…», m’écrivais-tu dans ta première lettre. «Chacun de tes mots me sera baume et caresse.» Depuis ton départ, le vertige, le tournis permanent que je connaissais avant nos aveux amoureux, m’ont reprise, me minent. Sans doute, me donner à toi à travers mes lignes m’apaisera le temps de les écrire, et te comblera le temps de les lire. La distance émoussera-t-elle cette rare empathie qui d’emblée nous a unis?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *