Jean-Jacques Didier – L’Écran

«C’est évident, ça saute aux yeux […] : tout le roman de Jean-Jacques Didier est imprégné de cinéma, fait l’éloge du cinéma, respire, transpire le cinéma. […] c’est un véritable délice de bout en bout […]» [Geneviève Bergé, Indications]

Les premières lignes
Quand je me revois il y a dix ans, je suis G.C. dans La Loi du Seigneur, de William Wyler. Me voici dans la scène capitale de la blessure. Secondes inoubliables. Mais observez bien ceci : G.C. vient d’être touché par une balle. Il s’écroule : blessure circulaire, le sang coule.Caméra sur son agresseur qui s’approche.Retour sur G.C. qui fait le mort : la blessure est cette fois horizontale, sèche et propre.G.C. se redresse et poursuit l’ennemi qui s’éloigne : blessure saignante, en étoile.Erreurs en cascade de la scripte ?- Véra, grogne W.W., j’aimerais revoir avec vous la scène de la […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *