Michelle Fourez – Le chant aveugle

«Un vrai, un beau roman d’amour, tendre, brûlant, pas mièvre pour un sou, intimiste et doux comme une caresse.» [Josiane Vandy, Gaël]

Les premières lignes
Elle achevait la lecture d’un livre bref. L’histoire d’une femme qui pendant quelques mois n’avait vécu que dans l’attente de son amant. Elle posa le livre de l’autre femme, regarda l’heure et s’assit pour attendre. Le livre de l’autre femme lui semblait fort, et dérisoire. Fort, car tout y était juste. Dérisoire, car son attente à elle durait depuis près de dix ans. Parfois, il venait. Parfois. Elle se souvenait de ce professeur de grec qui lui disait que la langue ne serait rien sans les adverbes. Sa vie entière pour ce parfois. Parfois, il venait, et sans un mot il la plaquait contre le mur […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *