Un fou dans la manche – Stanislas Cotton

507blog

Devant l’insistance de Mariana, le commissaire Santino Cuffaro a cédé : d’accord pour quelques jours de vacances. Et le voilà sur la terre de ses origines, pas celle où il est né, mais celle de sa famille, de son sang. Ils séjournent dans le village de son père au pied de l’Etna : a muntagna.
Septembre, été finissant, dernière fête au Camping Mare Blu, dernière bagarre. Salvatore Volpino et Andrea Pastore spéculent sur leur avenir. Elena Lanfredi – l’Azzurra – court la montagne, guettant l’éruption qui s’annonce. Don Cosimo célèbre la messe, hanté par les fesses de sa gouvernante.
Mais voilà qu’on découvre le corps d’une jeune femme sur la plage. Il n’en faut pas plus pour que Santino se remette à gamberger sérieusement ; il imagine qu’une malédiction le poursuit, qui met en péril la vie des gens et provoque leur mort violente. Car, hélas, ce cadavre est le premier d’une longue série…
Auteur dramatique souvent primé et joué, Stanislas Cotton signe ici son quatrième roman, qui poursuit les aventures du commissaire Santino Cuffaro, déjà rencontré dans Rosalinde Miller (2014).
En librairie le 18 septembre

Les premières lignes
Un battement sourd résonne dans la nuit. Haletant. Répétitif et assommant. C’est samedi soir, les derniers touristes de la saison s’agitent au Camping Mare Blu, trois étoiles et une chique. Trois étoiles défraîchies peintes sur l’enseigne bleue qu’éclairent des tubes au néon. Le Mare Blu offre plage et piscine, bar et petite restauration, toilettes et douches, presque correctement entretenues par la signora Daria – silhouette ronde en tablier rose qui se dandine du matin au soir autour des blocs sanitaires –, machines à laver, épicerie… Gémissements la nuit sous les toiles de tentes et sous les étoiles : ces folles, vise leurs fioles filantes dans la nuit ! Gémissements au clair de lune et grincements de sommiers, plutôt moyens, dans les bungalows.
La musique repart de plus belle. Sûr, il y a de l’ambiance au Mare Blu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *