Michel Lambert, les âmes fêlées – Emilie Gäbele

473blog

Michel Lambert est un nouvelliste renommé. Voici la toute première monographie consacrée à son œuvre complet, avec un entretien exclusif et un texte inédit. Sans oublier un cahier de photos.
Pour se familiariser avec l’univers d’un écrivain belge trop méconnu ou le retrouver sous un jour éclairant. Mais aussi un outil pédagogique remarquable pour les étudiants… et les professeurs, qui programment cet auteur en classe.
Disponible chez votre libraire ou, à défaut, à commander ici
Existe également au format numérique téléchargeable sur tous les types de liseuse

Les premières lignes
Dans ses romans et recueils de nouvelles, Michel Lambert a développé une même note, a créé un univers cohérent et concordant. Des liens se tissent entre chaque texte, des échos se répondent d’un récit à l’autre et font sens : des personnages, des thématiques, des expressions, des structures formelles, etc. Cette volonté d’unité – peut-être ignorée par l’auteur au départ – constitue toute sa richesse.
Le roman et la nouvelle sont deux pratiques littéraires différentes qui pourtant se rejoignent. Michel Lambert estime que, dans un roman, chaque chapitre doit avoir un enjeu propre, comparable à celui qui est indispensable dans une nouvelle. Chaque chapitre pourrait presque se lire de manière autonome. Les recueils de nouvelles peuvent également être lus comme des romans, chaque recueil étant porteur d’une même thématique. Tous ses récits, qu’ils aient donné lieu à des romans ou des nouvelles, partent d’un personnage qui devient la base même du récit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *