Roger Foulon – Les jardins de Giverny

Vingt nouvelles insolites, qui mêlent le vécu à un certain fantastique nourri d’imaginaire et de fabuleux. Le basculement s’effectue sans heurt grâce à la linéarité de l’écriture et la précision des détails. Roger Foulon s’inscrit ici dans le sillage de Jean Ray, Marcel Thiry, Franz Hellens, Jean Muno et bien d’autres.
Chez votre libraire conseil ou à commander ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *