Agathe Gosse – Elle avait des oiseaux dans la tête

Agathe Gosse vit depuis peu entre l’Ile de la Réunion et la Belgique. Mère de quatre enfants qui s’envolent, elle est institutrice maternelle et animatrice d’ateliers d’écriture. Son premier roman «Je rêvais que j’étais un ange» est paru chez le même éditeur en 2004.

Sam, dix ans, interroge son grand-père ; il veut tout savoir de la vie de sa grand-mère Graziella, morte avant sa naissance. Son grand-père, ému, lui répond : Graziella était métisse, son père était cafre. Et cette phrase va l’amener à réinventer avec lui toute l’histoire de ses ancêtres, à La Réunion et ailleurs, à partir du célèbre Mafate, « celui qui tue ». Et si cet exceptionnel esclave marron, venu de Madagascar, était son ancêtre ? Sam et son Papé mélangent en permanence réalité et fiction, rêve et songe, pour retrouver leurs racines et guérir de tous les exils qui jalonnent leur existence commune.

Les premières lignes
– Tu me racontes, Papé ? Et Lucien racontait. Un plaid écossais orange et vert qui avait une odeur de poils de chien mouillé était posé sur ses jambes allongées. Sam enfoncé dans un fauteuil trop large lui faisait face, ses yeux ne quittaient pas ceux de son grand-père. Sam en voulait encore. Ce n’étaient plus des contes de petits qu’il désirait, c’était l’Histoire, la vraie, celle de Graziella. Comme les autres fois, Lucien ne trouvait pas les mots pour commencer de nouvelles phrases, il s’embrouillait et ce n’était pas que sa voix qui tremblait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *