Pierre Guyaut-Genon – Image arrêtée

Pierre Guyaut-Genon, producteur à la RTBF, a déjà à son actif nombre de polars, de nouvelles, de sketches et de pièces de théâtre à succès. Il signe ici son deuxième roman, après «Le rivage des égarés» (Luce Wilquin, 2002) et y donne libre cours à son goût pour les répliques cinglantes.

Boris est un homme soulagé : un accident domestique vient de le délivrer d’une épouse acariâtre et méprisante… Cet éditeur et cinéphile installé dans la campagne bordelaise s’aperçoit soudain qu’il ne connaît pas grand-chose à l’amour. Il compense inconsciemment ce vide affectif en fréquentant un trio d’amis fidèles, souvent drôles. C’est d’ailleurs l’un d’eux qui le poussera dans les bras de prostituées. Et Boris, de moins en moins «client», sera très vite confronté aux véritables dangers du milieu…

Les premières lignes
Pour oublier que je frise la syncope, je vérifie le bon alignement de mon nœud papillon noir dans le rétroviseur de ma Mégane. J’ai eu un mal fou à remettre la main dessus. Je ne le porte jamais. Primo, parce que je préfère de loin les couleurs plus bigarrées; deuzio, parce que c’est un cadeau de ma femme. J’en profite pour me façonner un visage de circonstance : je pince les lèvres, crispe la fossette de mon menton et remets d’un main poisseuse un semblant d’ordre dans ma coiffure. Une tête d’enterrement? Pas sûr. Une tête à claques semble plutôt le verdict du rétroviseur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *