Collectif – Faits divers, faits d’été… (Marginales n°252)





Avec des textes inédits de: Jean-Baptiste Baronian, Dominique Costermans, Jacqueline De Clercq, Alain Delaunois, Luc Dellisse, Laurent Demoulin, Ludovic Flamant, Otto Ganz, Kenan Görgün, Corinne Hoex, Claude Javeau, Philippe Jones, Eva Kavian, Jack Keguenne, Françoise Lalande, Michel Lambert, Pierre Mertens, Françoise Nice, Jean-Marie Piemme, Liliane Schraüwen, André Sempoux, Jean-Luc Wart, Yves Wellens

Les premières lignes
Tolstoï passant la nuit dans le poste de police où a été recueillie la femme adultère qui, de désespoir, s’est jetée sous un train. Cette contemplation morbide va être à la source de son Anna Karenine. Stendhal se passionnant pour le crime passionnel de ce jeune homme qui a assassiné en pleine église la mère des enfants dont il avait été précepteur. Passé par le prisme de son imagination, ce meurtre fournira la matière du Rouge et le Noir. Flaubert est encouragé par ses amis à se focaliser sur le suicide d’une épouse de médecin de campagne. Madame Bovary va en résulter. Trois des plus importants romans jamais écrits sont des décoctions de faits divers. Cela mérite réflexion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *