Jacques Cels – La poudrière

Ecrivain depuis vingt ans (il a commencé très jeune!), Jacques Cels a publié des poèmes, des essais («L’exigence poétique de Georges Bataille», «Henri Michaux», «Le bathyscaphe»), des pièces de théâtre («Montaigne au château de Gournay», «Érasme et les abeilles»), ainsi que – chez Luce Wilquin – des nouvelles («Les îles secrètes» en 2000) et des romans («Le déjeuner de Paestum» en 1996, et «Le cloître de sable» en 1998).

En novembre 1980, Julien Chaville se rend à la Closerie, une ferme-château du XVIIIe siècle située à proximité de la station thermale de Montaiguillon, pour y rencontrer Madeleine Trenner et en faire le sujet d’un portrait pour une revue. Son intention d’y séjourner quelques semaines se transforme vite en désir de s’y installer définitivement, pour comprendre pourquoi cette peintre talentueuse a subitement tourné le dos à son art à l’âge de 22 ans. Julien découvrira, émerveillé, une propriété aussi ensorcelante que la personnalité de ses résidents,… mais aussi l’amour en la personne de Coline, l’une des petites-filles de la propriétaire.

Les premières lignes
Nous n’étions pas plus d’une dizaine hier soir à nous réunir dans notre salle aux murs de briques et, comme d’habitude, le banquet s’est déroulé sans histoire, même si quelques-uns d’entre nous, jusqu’au dessert, ne sont pas arrivés à se détendre complètement. Nous avions à incorporer dans notre groupe un nouveau venu et, dans ces cas-là, chacun se demande toujours comment cela va se passer, quel sera le contenu des deux ou trois discours obligatoires, de quelle manière et sur quel ton répondra celui ou celle dont nous aurons pourtant examiné la candidature avec la vigilance la plus soutenue. Il est en effet hors de question que nous prenions avec nous n’importe qui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *