Jozef Deleu – Les lièvres s’attroupent

Jozef Deleu, né en 1937, est une figure importante de la vie culturelle flamande. S’étant donné pour tâche de diffuser la culture, et particulièrement l’art et la littérature de la communauté néerlandophone, il lança en 1957 Ons Erfdeel (Notre patrimoine), une revue fonctionnant comme trait d’union entre Flamands et Néerlandais. Cet homme de dialogue, mais qui a su garder son indépendance, se manifeste à l’occasion comme intellectuel de choc et l’on voit naître alors sous sa plume des essais, des discours, des textes polémiques qui stigmatisent les défauts et les tares de la vie culturelle et artistique de la Belgique flamande et des Pays-Bas.

Jozef Deleu joue ici des ressources de sa langue avec une étonnante sobriété. Tout, chez lui, tend à la décantation, au refus de l’inflation langagière et donc à la suppression du moindre vocable superflu. Il crée de la sorte une musique qui ne vise jamais à la somptueuse orchestration polyphonique, mais égrène, pose, l’une après l’autre, ses notes, leur donnant ainsi le temps d’émettre leurs vibrations les plus profondes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *