Guy Vaes – Les apparences

Guy Vaes, membre de l’Académie royale de langue et de littérature française de Belgique, est entre autres l’auteur du mythique Octobre long dimanche (Plon, 1956) – célébré en son temps entre autre par Pascal Pia, Georges Piroué et Julio Cortazar -, de L’Envers (prix Rossel 1983) et de L’Usurpateur (1994). Il continue ici d’explorer les ressources du réalisme magique, mais en évitant tout recours au fantastique.

Par un soir d’été venteux, dans une ville qu’il aime à fréquenter, un mélomane avise une femme qui d’emblée le subjugue. L’inconnue semble destinée à n’être qu’une vision fugitive. En fait, son image ne cessera de grandir. D’exercer sur le narrateur une emprise lancinante. Et même de conditionner son «exil» dans un New York auquel la violence de sa passion enlève toute autonomie. Les cercles qu’il décrit autour de la jeune femme abondent en épisodes singuliers… Sans parler la traumatisante révélation qui marque son retour…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *