Vincent Magos – Une saison ailleurs

Vincent Magos est expert en santé publiques et psychanalyste. Une saison ailleurs est son quatrième roman, après Voyage à Saint-Yves (1995), Terminus Ganodo (1996) et Au revoir, je t’aime (1997). Tous ses romans ont paru chez Luce Wilquin.

Filant de succès en succès, Louis avance sans jamais s’arrêter. Jusqu’au jour où une silhouette entraperçue à l’Opéra lui rappelle une époque oubliée. Que fuit-il en allant si vite? Faut-il que tout craque en lui pour qu’il se souvienne de Marie et, bien longtemps avant elle, de ce qui se confondait avec la douceur d’un châle, une vague odeur d’encaustique, les bribes d’une rengaine?

Les premières lignes
– Tu as été formidable… Un essaim de journalistes autour d’eux, ils dévalent les escaliers du Parlement, et Martine de poursuivre: – … tu les as écrasés. Impossible maintenant de te refuser la présidence du groupe. Le chauffeur a garé la voiture en bas des marches, Louis Boissac s’engouffre à l’intérieur et laisse le soin à son assistante de distribuer à la presse les copies du dossier. Les vitres teintées, la douceur de l’air conditionné et l’accompagnement de l’autoradio l’isolent du trafic, du bruit, des autres. Le député est encore dans la victoire et déjà dans la prochaine bagarre. Tout son corps ricane: « Une fois de plus, je les ai bien baisés! Et comme chaque fois, pour une bonne cause ! Ils ne peuvent donc rien me reprocher; le pur, c’est moi!»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *