Pierre Coran – L’Horizon n’est pas la mer

Au milieu de la marée de recueils informes qui nous submergent, il fait entendre un chant structuré autour d’un mètre précis et d’échos sonores très simples qui charment le lecteur en lui donnant l’impression d’entrer plus facilement dans la vision de l’auteur. Jacques Charpentreau, Page de garde, Maison de Poésie

Les premières lignes
Acte un
Le sac et la cordeIl est entré en lui
Sans rencontrer de porte.
Aussitôt, son ennui
Tel un pan de peaux mortes,
De vernis sous eau-forte
S’écailla, se flétrit.
Ses pensées grésillaient
Comme une pluie de sable
Sur un pont de voilier,
À quai, par vent du diable.
Il se savait ovale,
Encroué d’habitudes
À l’image des squales
Sevrés de servitude.
En butte aux préjugés,
Aux vanités croissantes,
Aux vagues dé fer lan tes,
Il tangua, démâté.
Au tollé des tempêtes,
Il élima ses rênes.
Eût-il vaincu la bête
Qu’il eût maudit l’arène.
De l’étrave aux traverses,
Son esprit chavira. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *