Jacques Mercier – Photos truquées

«Les treize nouvelles de Photos truquées s’inspirent du monde des médias et du spectacle que l’auteur connaît de l’intérieur, avec ses stars et ses fêtes, mais aussi ses mirages trompeurs. […] Plusieurs textes saisissent l’être humain dans sa fragilité et s’achèvent sur une tragédie ou une phrase percutante.» [Louis Sarot, Le Courrier de l’Escaut]

Les premières lignes
Lorsqu’on pénétra enfin dans le parc luxuriant du Zarzis Hôtel, le murmure ombragé des fontaines donnait tout son sens au mot oasis.Près des buissons de fleurs aux coloris vifs, la double porte de verre s’écarta. Le réceptionniste m’annonça que Madame m’attendait «dans le petit salon vert, au bout du couloir». Il pointa le doigt pour m’indiquer le lieu. Le chauffeur taciturne s’occupait de ma valise.Déborah m’adressa un grand sourire. Enfoncée dans un sofa, elle portait un pantalon de toile et une chemise savamment déboutonnée. Son teint hâlé l’embellissait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *