André Beem – Portez cela plus loin

Réflexions, philosophie, sagesse ? Qu’importe : lisez cet enseigneur, offrez ce livre, parlez-en, car je n’en dirai pas plus tellement c’est à lire. L’un des plus enrichissants ouvrages de cet auteur, discret mais lumineux. Jean-Marie Luffin, Parole ! André Beem traite l’orgueil comme il le mérite. C’est-à-dire comme ce poisson japonais dont il faut soustraire un organe pour que, de mortel, il devienne exquis. D’où cet art, typiquement « beemien » de feindre, à la faveur de jeux anodins ou même dérisoires, que l’auteur est là par hasard et que, d’ailleurs, il n’a rien à dire. […] redoutable lucidité et regard sur notre temps qui pourrait être aussi celui d’un Épicure (le compliment n’est pas mince)… Ghislain Cotton, Le Vif / L’Express

Les premières lignes
Maître Soixante-douze ne nous a laissé aucun écrit. Nous ne savons donc rien qu’il ait expressément désiré nous confier. Son existence ne nous est connue que par deux de ses disciples, Fou-Chou et Li-Men. On a donc pu la mettre en doute, d’autant que les deux disciples ne s’entendent guère, comme il advient, chacun prétendant seul nous rapporter la vérité sur son maître et, seul à détenir sa pensée, seul à l’avoir saisie, s’affirmant seul nous la transmettre fidèlement. En fait, ils nous livrent des témoignages qui, sans vraiment se recouper ou se contredire, […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *