Jean-Claude Schineizer – Clairière obscure

Né à Paris en 1948, Jean-Claude Schineizer vit à Montparnasse et dans la forêt du Perche. Il écrit des scénarios pour la télévision, des nouvelles noires ou grises… et ce premier roman publié.

Lorsque, après de longues années à l’étranger, Serge revient dans sa maison perdue au coeur de la forêt, il croit avoir fait une croix sur son passé et pouvoir trouver enfin la paix en écrivant son étrange histoire. C’était sans compter avec l’irruption de deux jeunes gangsters en fuite – et mal en point – après un hold-up sanglant. Folie, haine, violence gratuite,… le cauchemar revient, et avec lui les relents du drame passé. La peur va à nouveau s’installer dans ce petit coin de la France profonde…

Les premières lignes
Je restais bien à l’écart, sachant pertinemment que j’avais tout le temps d’une vie devant moi. Je comptais mentalement les jours écoulés depuis que j’avais quitté le sol de ce pays, en me jurant de ne jamais y revenir: 3 ans et 2 mois égalent 1156 jours, soit 27 744 heures. Pour les minutes et les secondes, j’abandonnais la gymnastique. Par simple paresse ou par crainte de détériorer mes pauvres neurones, ce qui revenait au même. Le vol de Houston-Miami s’est affiché sur le panneau du hall des bagages. Un serpent sans queue ni tête, sorti tout droit des entrailles de l’aéroport, s’est mis à ramper en grinçant. Les voyageurs se sont précipités vers le serpent, en poussant des chariots trop grands pour eux. Quand mon sac est enfin apparu, je l’ai empoigné à la manière d’un vigoureux docker. Direction: la zone douanière. Il me paraissait plutôt léger à porter et je me suis dit que ces trois années passées ailleurs se résumaient simplement à 10 kilos de vêtements été-hiver, deux paires de bottes texanes – une de Panhandle Slim en crotale, et une de chez Justin en élan -, une dizaine de compacts et une trousse d’articles de toilette. Trois ans, deux mois pour un retour à la case départ avec rien à déclarer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *