Vinciane Moeschler – Schéhérazade ma folie

«Pour nous raconter l’histoire d’Héloïse – écrivain en herbe elle aussi – et de son amant, comme pour nous narrer les tragiques mésaventures de son frère Timy qui erre de boîte en boîte pour finir par sombrer, [Vinciane Moeschler] charge son écriture d’un érotisme aussi prégnant que les vapeurs d’un hammam.» [Vincent Volet, Le Matin]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *